Ferme Cotard

“ Des produits cultivés plein sol depuis 25 ans. ”

PRODUITS

Fraises gariguette (d’avril à mai) et gladys (de juin à mi-juillet).
Toute la période estivale : framboises, anciennes variétés de tomates, pommes de terre primeurs, concombres, aubergines, différentes couleurs de poivrons, haricots vert, piment doux, courgettes, potirons, potimarrons, butternuts, patates douces.
De décembre à février : truffes.

VENTE SUR L’EXPLOITATION

Cueillette par soi-même pour un minimum de 3 kg, sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h.

MARCHéS

Cueillette par soi-même pour un minimum de 3 kg, sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h.

Une terre où poussent les plantes et les humains

FRAISES @ LL webTout comme leurs fruits, légumes et truffes, Claudie et Alain Cotard ont tous deux grandi sur les terres de Villars-en-Pons. Ils se sont rencontrés à quelques lieux de là et n’avaient pas trente ans quand ils ont décidé de s’installer sur les terres familiales. Délaissant la tradition viticole, ils développent la culture des asperges avant de se consacrer à la fraise. Pourquoi ce choix ? Peut-être parce que les pépiniéristes associent ces deux productions dans leur catalogue ; ou simplement parce que « Le fruit est beau, brillant, et que les gens tout comme moi, aime les fraises ! » dixit Alain Cotard.

DUO SERRE @ LLUne extension de savoir-faire
Depuis 25 ans, la ferme Cotard est restée une petite exploitation familiale avec un salarié et quatre saisonniers, mais les deux hectares suffisent largement à occuper chaque jour de la semaine. Passant des petits aux vastes tunnels de 70 mètres de long, les cultures ont évolué à l’instar des visites que les époux rendaient à leurs voisins de Dordogne et du Lot-et-Garonne. C’est ainsi qu’ils ont su conserver une production de fraises Gariguette et Gladys en pleine terre : deux merveilles de saveur !

POSE BOURDONS @ LL webLes grandes et les petites bêtes
Si 85% de l’activité de la ferme repose sur la fraise, les 15% restants ne demandent pas moins d’attention. Les fruits et les légumes cultivés sous serre, comme les fragiles tomates, sont protégés des nuisances liées aux intempéries, mais sous abri, il faut un peu aider la nature. La pose de ruches à bourdons dès les premières floraisons sert à polliniser les fleurs, et la pratique de la ‘‘lutte intégrée’’ qui consiste à ramener sur le site des petites bêtes pour manger les indésirables, amène à zéro le nombre de traitements chimiques.

Le bois à truffesCHENE TRUFFIER @ LLweb
Parce qu’ils avaient rêvé d’une maison dans les bois, ils ont plantés des arbres, et désormais plus de 200 chênes ensemencés entourent la propriété. Aussi noires que le museau du fidèle labrador Roxy qui renifle consciencieusement la terre, ils y espèrent des truffes, chaque année, avec patience et attention.

La valeur ajoutée
PANCARTE @ LL webQuand la fraise rougit à Villars-en-Pons, les sourires fleurissent entre les allées plantées. Depuis 18 années que la cueillette est ouverte au public, la visite de grands-parents avec leurs petits-enfants, des accros aux fruits et légumes frais, procure le même plaisir à la famille Cotard. Ils partagent le fruit de leur labeur avec passion, et après que leur fille ait lancé les produits sur les marchés saintais, ils posent chaque weekend leur banc sur le marché de Pons : « Un vrai plaisir de discuter avec toutes sortes de gens » estime Claudie Cotard.