La ferme du Fagnard

“ De l’éleveur au consommateur, viande et charcuterie de la ferme en vente au détail. ”

Produits

Bœufs de race limousine. Veaux élevés sous la mère. Porcs fermiers sur paille.
Charcuterie : maison pâtés, saucisses, jambons, boudins noirs et blancs, grillons charentais, paupiettes, etc.

Vente sur l’exploitation

Sur commande.

Visite de l’exploitation

Sur rendez-vous le samedi matin.

Point de vente

Magasin fermier à Saintes “La Ferme Santone”, le mercredi, jeudi, vendredi et samedi.

La limousine et le piétrain

Maurice RollandMaurice Rolland est l’exemple même de la reconversion réussie. En 1970, il s’installe avec des terrains pour la vigne qui lui viennent de son père. Ses droits de plantation s’élèvent à cinq hectares et lui permettent de faire du vin pour le négoce du cognac, sans vraie recherche pour une commercialisation différente. La fin des années 1970 voit s’installer une crise dans ce secteur et la décision d’arracher les vignes en 1980 en est une conséquence logique.

Limousines

La limousine

Sa volonté de vendre lui-même les animaux qu’il élève, maîtrisant ainsi toute la chaîne, du champ au consommateur va le transformer en éleveur. C’est en 1976 que Maurice se lance dans l’élevage des vaches de race limousine. Des six têtes du cheptel de départ, il y a maintenant 80 mères limousines sur une exploitation de 230 hectares de superficie dont 110 hectares de marais pour le pâturage. « La limousine est dans les meilleures au niveau race, reconnue nationalement » précise notre éleveur qui travaille maintenant avec ses deux fils, en 1993 pour le premier et en 1995 pour le second qui développe plus particulièrement la filière des porcs.
L’alimentation des limousines est équilibrée. « On fournit du maïs, on rajoute du lin qui apporte des oméga 3, de la pulpe de betterave et de la luzerne déshydratée, garantie sans OGM ».

Piétrain

Le piétrain

Pour les porcs de croisement piétrain, les 50 truies mères sont élevées sur la paille. Chacune d’entre elle donne naissance à environ 18 porcelets. Cette race est originaire de Belgique. Les animaux ont une robe claire, tachetée de noir. Ils se caractérisent par une musculation développée et très bien conformée, produisant une grande quantité de viande par rapport à leur poids.

Un laboratoire et une charcuterie à la ferme.

En 2004, Maurice Rolland va installer un laboratoire moderne pour la transformation et la vente : chambres froides, magasin, vitrines, unité de séchage et de ventilation qui n’a rien à envier à une charcuterie traditionnelle. « Nous menons nos bêtes à l’abattoir de Chalais (16), les carcasses reviennent à la ferme et mon boucher fait la découpe. J’ai souvenir des temps anciens où on faisait la cuisine du cochon, je reste très sensible à cet héritage familial ».

Saucisses sèchesLes journées sont chargées avec la confection du jambon blanc, du jambon sec, des saucisses, pâtés, gratons charentais, saucisses de bœuf, de veau, bœuf cuit pour les salades, brochettes.
Les clients connaissent bien la route du Fagnard à trois minutes de Saintes, ils viennent de la région proche, de Cognac, Rochefort. « Ils se voient proposer une vente au détail, ce qui est assez peu courant dans la mesure où je tiens à maîtriser toute la chaîne de production. Ils viennent donc chercher la qualité et ils savent que l’origine de toutes mes bêtes est suivie, connue : c’est un atout indéniable ».

Pour ceux qui n’auraient pas le temps ou qui oublieraient de venir, le boucher effectue des tournées hebdomadaires présentant toute la gamme de ses produits.

Et pour les repas de groupe, le porcelet à la broche sera cuit et découpé directement chez vous.
Un exemple d’obstination dans la recherche de la qualité et de la valorisation du produit dont Maurice aimerait bien faire profiter un associé pour le remplacer.