Pépinière Santonine

“ Spécialisée en plantes aquatiques et plantes pour berges humides. ”

PRODUITS

Plantes aquatiques pour reconstituer un milieu naturel dans un bassin. Aide et conseils notamment pour la réalisation des bassins.

VENTE SUR L’EXPLOITATION

Visite de la pépinière et de ses bassins :
– du 1er mars au 31 mars et du 1er juillet au 30 septembre : du mercredi au vendredi de 14h à 18h.
– du 1er avril au 30 juin : du mercredi au samedi de 14h à 18h
Fermé les jours fériés.

 

ET AUSSI

Vente en ligne.

Le concert des fleurs… et des grenouilles

SantonineQuand on arrive à « Tout-y-faut » après avoir traversé un bois, descendu l’allée, ce qui surprend tout de suite, ce sont les chants des grenouilles. On les devine nombreuses, très nombreuses et leur bonheur d’être là s’entend. Ce n’est pas étonnant, les bassins où croissent les lotus et les nénuphars abritent leur vie de batraciens que la maîtresse des lieux aura bien garde de déranger.

Christine VerneuilUne pépinière en harmonie

Avec les vignes que cultive son époux, Christine Verneuil, comme sa grand-mère, comme sa mère, s’essaie à la production de framboises. Et c’est à ce moment précis que la passion pour les plantes la gagne. En 1995, elle débute avec un tunnel, elle achète des graines et commence à apprendre.

Pépinière SantonineA présent, Santonine (du nom du peuple des Santons qui vivait ici au premier millénaire), c’est 1000 m² entre les bassins, la pépinière (dont 500 m² de serres) et le champ de pieds-mères. « En anglais, confie-t-elle, une pépinière se dit « nursery ». C’est là où on met les bébés ». Elle trouve des plantes qu’on a des difficultés à voir ailleurs mais qui sont faciles à cultiver. D’autres encore qui sont vouées à la disparition, des variétés oubliées vont s’adapter à notre région, notre climat, comme les ancolies, les euphorbias.

Gouttes d'eau SantonineLe travail se fait bien sûr tout au long de l’année, sans utilisation de produits chimiques pour combattre les maladies et les insectes, à l’exception de l’anti-limace. Un insecticide biologique est pulvérisé une seule fois. Le but de Christine n’est pas que la plante fleurisse dans la serre. Elle laisse à ses clients le plaisir de la découverte, chez eux. « J’aime parler des plantes, j’aime échanger avec mes visiteurs. Pour de nombreuses raisons, je fais de la vente par correspondance mais cela ne me satisfait que partiellement, ne pouvant pas voir les acheteurs ».

 Elle reconnait qu’elle a également un rôle pédagogique de première importance lorsque les visiteurs voient son champ de pieds-mères. « C’est là où je mets mes plants pour les tester, voir comment ils réagissent, comment ils s’adaptent. Je récolte des graines, des boutures et cela me permet de montrer la forme et la grandeur de la plante quand elle atteint le stade adulte ». 

Les plantes aquatiques

Pôs fûts SantonneElles ne sont pas de celles qui ont le plus de variétés mais pour Christine Verneuil, elles représentent son coup de cœur permanent. « Dès qu’il y a un point d’eau, il y a de la sérénité qui s’installe. C’est enthousiasmant de recréer un équilibre et c’est pour moi le summum du plaisir ».

Nénuphar SantonineNous savons qu’elle aime beaucoup les grenouilles qui se prélassent sur les pierres chaudes des bassins quand les nénuphars et les lotus qui adorent la chaleur, s’épanouissent en des floraisons extraordinaires. Tout un petit monde de calme et de beauté, à peine troublé par les hirondelles qui viennent boire en rase-motte.

La pépinière Santonine, avec ses 800 espèces de plantes et de fleurs différentes vous invite à l’explorer : naturellement.