Clos de Nancrevant

“ Nos vins, Pineaux, Cognacs... sont le fruit d’un subtil mélange de savoir-faire ancestral et de passion. ”

PRODUITS

Vin de pays charentais ; Pineau des Charentes ; Cognac ; jus de raisin ; méthode traditionnelle ; liqueurs ; cocktails.

VENTE A LA PROPRIéTé

Sur rendez-vous. En juillet et août : du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h.

VISITE DE LA PROPRIéTé

Visite par les vignerons des chais et de la distillerie avec son alambic traditionnel. Visite et dégustation gratuites. Accueil de groupes et particuliers. Accueil en anglais. Boutique accessible aux personnes à mobilité réduite.

POINTS DE VENTE, MARCHéS ET FêTES

A la propriété et au magasin fermier “Ferme Santone” à Saintes.
Marché fermier du soir à Chaniers le 20 juillet 2017.
“Distilleries en fêtes” pendant la période de distillation de décembre à février.

Médailles et bouquet

Depuis plus de trente ans, le vin de pays charentais, aux bouquets variés et nuancés, se fait avec obstination une place dans les restaurants, chez les cavistes. Caroline et Matthieu Quéré-Jelineau se sont engagés avec résolution à soutenir une démarche de qualité se traduisant par l’obtention de récompenses valorisantes.

Vin de pays charentais

Caroline Quéré JélineauL’histoire commence pour Caroline par sa naissance à Saintes, ses études primaires à Chaniers, secondaires à Saintes et supérieures à Bordeaux, en Fac de sciences où elle réussit un Deug de chimie et enfin à Angoulême avec un BTS de viticulture, option œnologue.
« Je suis fille d’agriculteur. Mon père Jean-Yves et ma mère Catherine étaient viticulteurs depuis le début des années 1970. Ils étaient aussi agriculteurs avec un élevage de bovins et d’ovins et des terres pour les céréales. Toute petite, je n’avais pas envie de faire le métier de mes parents. Pourtant, je désirai m’orienter dans  ce milieu agricole auquel je suis  attachée ».
Matthieu lui, est fils de viticulteur-éleveur à Pons.
De leur rencontre naîtra l’idée de s’installer, les parents de Caroline voulant cesser leur activité viticole. Et c’est en 1997 que le couple va débuter sur 10 hectares de vignes, en zone Fins Bois et cépage Ugni-Blanc et Colombard.
Vignes Clos de Nancrevant« Ils nous ont donné une chance. Nous voulions développer notre projet de vin de pays charentais et de vente directe à la propriété. A l’époque, nous n’avions aucun contrat avec des maisons de négoce en cognac et il nous fallait bien vendre directement notre production. Alors, nous avons planté des cépages comme le Merlot, le Cabernet Franc-Sauvignon, le Gamay, pour le rouge ; le Colombard, le Chardonnay et le Sauvignon pour le blanc. La diversité des cépages donnait la possibilité de faire des vins d’assemblage. C’est  à partir de 1981 que le vin de pays charentais a été introduit dans le département de la Charente-Maritime ».
En 1997, c’est l’émotion profonde du premier vin blanc, un Colombard, mis en bouteille avec la première étiquette collée. « On s’est dit que la première étape était franchie et cela a été une grande joie ».

Actuellement, la propriété est passée à 20 hectares de superficie dont 8 pour la production du vin de pays charentais que l’on trouve en rouge, blanc, rosé, rouge vieilli en fûts de chêne et proposés en bouteille, fontaines à vins et en vrac.
Rajoutons à cela le pineau blanc et rosé, le jus de raisin pétillant et le vin de méthode traditionnelle pour en arriver au cognac.

Des investissements

Chais Clos de NancrevantDerrière les étiquettes du cognac VS, VSOP et XO se cachent des trésors de patience, d’attention et de lourds engagements financiers aussi.
« Les premières années, on a fait de très gros investissements avec la mise en adaptation du matériel, la construction d’un second chai, des cuves, de matériel de refroidissement, de chais de stockages des bouteilles. On continue à planter de la vigne et il y a deux ans, nous avons changé l’alambic chauffé au bois par un plus moderne de 25 hectolitres, chauffé au gaz ».

L’école des marchés et foires

Sans aucune formation à la vente, il leur a fallu apprendre sur le terrain. Ils ne comptent plus les marchés et les foires qui permettent de connaître au plus près les goûts et les envies des clients.
Et c’est en partant de ces observations que tout naturellement la participation à des concours régionaux s’est faite.
Produits Clos de Nancrevant« En 2008, nous avons obtenu une médaille d’or pour notre vin blanc sauvignon 2007 et une médaille d’or pour notre rosé 2007 au concours Saveurs Poitou-Charentes. Cela conforte la clientèle que nous avons. Je travaille beaucoup avec la clientèle locale et les estivants. Beaucoup de clients me découvrent dans les restaurants où je suis présente et ils viennent à la propriété ».
En 1997, Caroline et Matthieu vendaient 3 000 bouteilles de blanc Colombard. En 2007, toutes productions confondues, ils arrivent à un chiffre confortable de 30 000 bouteilles. Présidente du syndicat des vins de Pays charentais, elle défend sa profession et cette satisfaction d’accompagner le produit de A à Z. « Je vends plus qu’une bouteille : je vends mon mode de vie, l’endroit où je vis, mon savoir-faire et le côté rassurant que représente la venue dans nos chais, nos vignes, ce dont nous ne nous lassons pas ».