Jean et Olivier Barbotin

“ La maison Barbotin, une des plus anciennes de la région, vous propose ses Cognacs et cocktails ainsi que ses Pineaux souvent récompensés au Concours Général Agricole à Paris. ”

Produits

Pineau des Charentes blanc (médaille d’or en 2016) et rosé (médaille d’or en 2017) ; vieux Pineau «Le Beurchut» ; Extra vieux blanc (médaille d’or en 2015).
Cognacs : XO (médaille d’or en 2017) ; Napoléon ; VSOP ; VS.
Cocktails : abricot, amande, orange, passion, N’importe quoi.

Vente à la propriété

Du lundi au samedi de 8h à 12h et le vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h. Sur rendez-vous pour tout autre horaire.

Visite de la propriété

Visite des chais de stockage et de la distillerie.

Qui va doucement, va sûrement … vers des produits de qualité.

ENTREE BARBOTIN @ LLEmblème de la marque Natol, ce n’est pas par hasard que la famille Barbotin a choisi le petit-gris, autrement nommé ‘‘cagouille’’ en Charente. Comme l’escargot qui ne recule jamais mais surmonte ou contourne, l’entreprise a toujours été de l’avant, développant chemin faisant les idées et les productions. L’autre référence au gastéropode charentais n’est pas des moindres quand on travaille en accord avec la nature : donner le temps au temps pour faire naitre des produits de grande qualité. Née en 1964 de la volonté de Jean et Bernadette de valoriser leur p   roduction de Pineau et Cognac en la vendant embouteillée, la maison Barbotin n’en finit pas de perfectionner ses produits.

Des savoirs qui dépassent les générations
PARENTS BARBOTIN @ LL« Mon père a tout fait pour que je continue après lui ; je ne suis pas sûr d’avoir eu le choix tellement il a su me donner l’envie de marcher dans ses pas » explique Olivier Barbotin, fils et gérant de la maison. Lorsqu’à 18 ans passés il commence à travailler avec son père, la première machine à vendanger fait son entrée. C’en est fini des vendanges à la main qui laisseront pour toujours d’impérissables souvenirs de convivialité. La mécanisation de l’embouteillage ne fait pas non plus oublier les 1 000 bouteilles par jour à remplir, étiqueter, et bouchonner à la force du poignet.
La passation se fera au fil des ans et même s’il dit n’avoir rien inventé, l’héritier des savoir-faire Natol a su apporter son dynamisme et sa modernité. Preuve en est l’essor de l’exploitation passée de 24 à une soixantaine d’hectares de vignes. Épaulé par son épouse Sylvie, une petite fille issue des terres de Thézac dont le grand-père était viticulteur, et sous le regard pour l’instant plus lointain des deux fils Thibault et Julien, c’est toute la famille Barbotin qui œuvre jour après jour depuis plus de 50 ans, sans jamais compter son temps.

L’exigence de la vigne, l’excellence reconnue
Ils sont 6 salariés à l’année en plus d’Olivier et Sylvie, à porter à l’excellence les différents produits 100% élaborés maison. Comme chacun des indispensables maillons de la chaine menant de la vigne à la bouteille rouge ou dorée a été respecté et choyé, la reconnaissance est venue à plusieurs reprises. Concourant aux Saveurs régionales et au Concours Général Agricole de Paris, les médailles d’argent, de bronze et d’or se succèdent depuis 2008 sur le pineau rouge comme sur le blanc.
COGNACS BARBOTIN @ LLSans avouer son nombre exact de ‘‘rides’’  le Cognac X.O. annonce 20 ans au bas mot, et qui goûte le Napoléon est incroyablement surpris par ses 8 ans d’âge légal. Le VSOP est une belle entrée de gamme en digestif et une vraie faveur s’il est servi en apéritif. Quant au VS, il se boit agrémenté de bulles ou de fruité à l’apéritif.
Les cocktails maison ont aussi leur histoire, et celle du cocktail baptisé ‘‘N’importe quoi’’ devrait satisfaire tous les indécis.

Visite et partage, les inattendus
PINEAU BEURCHUT @ LLSavez-vous que la Maison Natol s’appelle ainsi parce que le grand oncle que Jean Barbotin enfant suivait partout s’appelait Anatole, devenant le petit ‘‘à Natol’’ ?
Connaissez-vous la devise patoisante de la maison qui gentiment  prévient qu’une fois goûté « thieu fameux jhus d‘souchots », vous réclamerez « un deuxième cot » de pineau ?
Que diriez-vous de tout savoir sur ‘‘Le Beurchut’’ce personnage de la famille dont l’effigie orne une bouteille de Pineau 10 ans d’âge ?
Tout cela, les époux Barbotin vous le distilleront au fil de vos pas entre les allées de tonneaux et les rutilantes citernes, entre une odeur de chêne vieux, de saine propreté, et des effluves fruités.
Des chais voués à la vinification à la rutilante machine à embouteiller, des chais de stockage à la distillerie où trônent les deux alambics charentais, la visite guidée par les maîtres des lieux a des chances d’enrichir autant la tête que le palais.